Edouard Balde

Impact des Faux-Amis Anglais sur Votre Contenu Web

faux-amis-anglais

Pour conquérir les marchés étrangers et ainsi augmenter votre chiffre d’affaires, faire traduire votre site Internet est une des stratégies à privilégier. Même si la zone francophone reste vaste, il est en effet plus avantageux d’étendre votre cible en proposant vos produits et services dans des langues plus répandues et pratiquées à l’étranger, à commencer par l’anglais.

Néanmoins, si cette pratique peut vous aider à améliorer votre visibilité et affirmer votre notoriété, l’effet inverse peut toutefois être constaté. C’est notamment le cas quand vous ne faites pas appel à des traducteurs professionnels. Dans le cadre de l’anglais, c’est votre référencement web ou e-visibilité qui risquent d’être impactés (parfois) durement si les bons termes ne sont pas utilisés. Il s’agit des « faux-amis ».

Les « false friends », kesako ?

Des « false friends » ou « faux-amis » sont deux mots relativement similaires dans leur forme ou dans leur prononciation, sans pour autant désigner une même idée. En tant que faux-amis, ces mots rigoureusement similaires induisent en erreur quand une personne choisit de traduire un mot français par un mot anglais pour la seule raison qu’ils se prononcent de la même manière. Malheureusement, il est alors fort probable que ces deux mots divergent complètement de sens ce qui peut prêter à confusion pour le lecteur.

A titre d’exemple, notez cette grossière erreur de traduction.

Les « false friends », kesako ?

A moins que le message ci-dessus soit destiné à évoquer des « agents conservateurs» (en anglais Preservatives), l’idée de l’interdiction du préservatif (en anglais « condom ») sera incomprise par le lecteur.

C’est pourquoi, il est capital de (faire) réaliser une traduction correcte de vos contenus web afin d’éviter de mauvaises interprétations de la part des internautes qui vont consulter vos pages. Autrement, vos efforts pour offrir du contenu compréhensible et de qualité à vos visiteurs et potentiels clients, ne feront que provoquer des malentendus et tronquer votre message.

 Les faux-amis, signe d’un manque de professionnalisme

L’emploi de faux-amis conduit bien souvent à une mauvaise compréhension de votre message par vos lecteurs. Il est vrai que certains faux-amis dits « partiels » ou « semi false friends » ont des acceptions communes telles que :

  • Adjustable (anglais) et ajustable (français) : traduction comprise comme modulable dans la langue courante
  • To advance (anglais) et avancer (français) : traduction comprise comme faire progresser dans la langue courante.

Toutefois, la plupart des faux-amis sont dits « stricts », « absolus » ou « complets ». En d’autres termes, ces mots anglais partagent une même étymologie que leurs versions à connotation française. En revanche, leur sens divergent totalement. Une traduction basée sur la seule similitude linguistique entre deux mots de langue différente peut alors porter atteinte de manière notoire à votre professionnalisme.

En effet, votre tentative d’offrir un contenu dans la langue de vos internautes peut être vouée à l’échec si la traduction que vous offrez n’est pas correcte. De nombreux lecteurs ont constaté un manque de savoir-faire et de connaissance chez certains de leurs prestataires, en se basant tout simplement sur la qualité des contenus disponibles, traduits automatiquement.

Il en est de même quand le projet est assuré par un francophone ayant une expertise limitée en traduction. Pour éviter les erreurs de certains sites e-commerce qui, pour obtenir de leurs clients un acompte (deposit en anglais), demandent à la place sur leur site anglais que soit créé un account (compte en français), il convient d’éviter l’emploi de faux-amis autant que possible, dans le cadre de vos projets de traductions.

Pire, il n’est pas rare que les faux-amis rapprochent deux mots totalement différents dont l’un peut être méprisant, voire obscène, injurieux pour vos internautes. Faire appel à un traducteur natif est alors la meilleure des alternatives pour fournir un contenu de qualité et ainsi vous faire connaître positivement et durablement dans votre branche et dans le pays cible.

Les faux-amis, à l’origine des taux de rebond

Non seulement les false friends peuvent conduire à des erreurs d’interprétation, de compréhension et ternir votre image de professionnel, mais ils peuvent aussi porter préjudice à votre référencement web.

En effet quand un internaute consulte une page (généralement la page d’accueil) et qu’il ne visionne pas les autres parties du site (les pages produits) ou n’effectue pas une action précise (achat ou réservation par exemple), la pertinence du site est remise en cause par les moteurs de recherche.

L’indice de pertinence analysé ici est le taux de rebond. Cette valeur peut augmenter considérablement quand un internaute visionne vos pages mal traduites, à l’origine de la dépréciation de la qualité de vos contenus. Résultat : il quitte votre site sans réagir à votre appel à l’action, situation mal vue par les moteurs de recherche, Google en l’occurence.

Par ailleurs, les exigences du référencement sont désormais orientées vers la qualité des textes proposés sur un site. Le chevauchement de sens lié à une mauvaise traduction est alors un frein non négligeable au référencement.

Au lieu d’améliorer votre visibilité à l’International, l’existence des faux-amis peut être à l’origine d’une mauvaise compréhension de votre activité et de vos attentes par vos nouvelles cibles.

A titre informatif, vous disposez ici d’une liste non exhaustive de faux-amis anglais.

faux amis

partial faux amis

Les faux-amis et le Duplicate Content

Il est vrai que les contenus traduits ne sont pas considérés comme contenus copiés, y compris ceux issus de traductions automatiques via des outils comme Google Translate. Les risques de pénalisation liés au Duplicate Content (contenus similaires) sur les faux-amis ne sont donc pas appréciés au niveau des sites multilingues à partir du moment où les pages sont distinctes (structures d’URL, balises méta) et que les contenus visibles sont traduits intégralement.

Toutefois, le risque est ici encore lié à la pertinence du contenu. Il est en effet possible qu’une mauvaise traduction d’une ou de plusieurs pages de votre site puisse affecter leurs PageRank (positionnement sur les moteurs de recherche).

Entre deux sites proposant les mêmes produits et services, Google privilégiera celui qui détient des contenus pertinents, fiables et utilisables. Ce n’est pas le cas si vos textes contiennent plusieurs faux-amis, n’ayant pas ou très peu de similitude linguistique avec la source, ce qui dénaturera vos messages.

Faux-amis : Advertisement ou avertissement ?

Pour garantir de la visibilité à votre site, évitez donc de faire de l’Advertisement (ou publicité en français) à vos faux-amis ! En revanche, portez une attention particulière à la traduction de vos contenus textuels, dans leur intégralité.

Sont concernés:

  • Les contenus fixes : pages d’accueil, présentations, mentions légales, CGV,…
  • Les contenus dynamiques : actualités, fiches-produits, promotions temporelles, soldes du jour, ventes privées,…
  • Les contenus graphiques : balises Alt image, fichiers PDF, guides, garanties et conseils divers sous formats téléchargeables,…
  • Les métas données : balises méta title, méta description et méta keywords
  • Les URL…

Pour obtenir des traductions optimales de vos pages et éviter les faux-amis anglais, pensez à mettre en place un processus de traduction personnalisé, suivi d’une phase de relecture effectuée par un anglophone de préférence.

Ainsi, en appliquant les conseils proposés dans cet article d’avertissement (warning en anglais) contre les faux-amis, vous ferez bénéficier à votre site, cela va sans dire, de réelles opportunities de visibilité.

Edouard Balde

Edouard Balde

Country Manager (France) chez Webcertain
Edouard Baldé est en charge de la filiale France de Webcertain. Fort de 12 ans d’expérience dans la vente, la relation clients et le webmarketing, Edouard continue de générer de nouvelles ventes, identifier et suivre les opportunités commerciales, préparer des propositions détaillées en fonction des besoins et attentes des clients et porter conseil aux clients sur la meilleure approche à adopter en termes de services web multilingues dont le référencement naturel et payant, la e-réputation sur les réseaux sociaux, le content marketing et les traductions de contenus ou documents. Edouard possède en outre un solide background académique dans les domaines de la linguistique, e-business et community management.

Laisser un commentaire