Edouard Balde

La sécurité des sites multilingues

La sécurité des sites multilingues

Pour développer votre marque à l’international, la mise en place d’un site multilingue reste incontournable. Que vous disposiez d’un site vitrine ou d’une plateforme e-commerce, il convient néanmoins de considérer les dispositifs de sécurité exploités. Cela vous permettra de protéger votre public cible certes, mais surtout d’améliorer votre notoriété et votre positionnement sur le web.

Internet et la surveillance de l’opinion publique

Internet est le principal outil de communication dans le monde. On y trouve tout et on y parle de tout ! En contrepartie de cet essor grandissant, la surveillance et le contrôle de ce nouveau territoire commun sont devenus une priorité. Objectif : protéger les internautes d’une part et les autorités d’autre part, contre toute forme de malversation sur le web.

Certes, les affaires d’espionnage menées contre l’opinion publique mises en lumière récemment par les révélations d’Edward Snowden entre autres supposent une intrusion dans la vie privée des internautes par les autorités. Les collectes massives d’informations orchestrées par la NSA concernent, par exemple, des utilisateurs ordinaires du web, la plupart n’ayant aucun antécédent criminel. Néanmoins, force est de constater que les interceptions de communication et de surveillance effectuées par de telles agences ont permis de démanteler de nombreuses organisations malveillantes telles que des sites pédopornographiques associés à des comptes gmail.

Il est vrai que de tels dispositifs de surveillance de l’opinion publique ont incité d’autres pays à revoir leurs infrastructures de communication pour préserver leurs intérêts et aussi l’intimité de leurs internautes. Tel est notamment le cas du gouvernement allemand qui a choisi de remplacer l’opérateur américain Verizon Wireless par Deutsche Telekom suite aux révélations d’Edward Snowden sur les écoutes électroniques dont certains dirigeants allemands ont fait l’objet.

Quoi qu’il en soit, tous les propriétaires de sites se doivent toutefois d’assurer la sécurité de leurs plateformes pour protéger leurs données personnelles d’une part mais aussi celles de leurs clients et utilisateurs d’autre part. Le piratage informatique réalisé récemment par des hackers russes prouve que la cybercriminalité reste une réalité que nul ne peut ignorer. En effet, ce groupe a pu collecter 4,5 milliards de combinaisons d’e-mails et mots de passe pour  accéder à près de 500 millions de comptes e-mail relatifs à 420 000 sites web d’envergure ou non.

A cela s’ajoutent les nombreux cas de vols d’identité, d’utilisations frauduleuses de coordonnées de cartes bleues, d’arnaques du web en tout genre principalement sur les sites e-commerce, lesquels ont d’ailleurs incité la mise en place de nombreux portails anti fraudes. Face au développement de la connectivité, les risques d’atteinte à la vie privée et professionnelle des utilisateurs du web ne sont alors plus à négliger, que l’on soit propriétaires de site ou simples visiteurs. Et l’enjeu est de mise, principalement pour les sites multilingues.

Les sites multilingues, pour un niveau de sécurité optimal

Assurer la sécurité d’un site web n’est pas une mission impossible. Et pour cause, les moteurs de recherche mettent en place des paramètres de sécurité et de confidentialité de plus en plus personnalisés pour protéger les données des sites et des internautes qui s’y connectent.

Il convient toutefois d’utiliser ces outils correctement pour pouvoir pleinement en profiter, surtout si l’on tente de mettre en place un site multilingue. En effet, chaque pays cible peut avoir ses propres mesures de sécurité dont il faut maîtriser chaque aspect pour atteindre son audience dans les meilleures conditions.

En Russie, par exemple, les internautes privilégieront les sites qui favorisent les achats cash plutôt que via cartes bancaires pour des impératifs de sécurité. Il convient alors d’adapter sa politique de paiement dans ce sens si l’on souhaite cibler une audience russe. De même, il peut être plus judicieux d’inscrire son site sur le moteur de recherche populaire Yandex, plutôt que sur Google. Intégrant l’antivirus Kaspersky, cet environnement destiné principalement aux utilisateurs russes s’avère, en effet, plus fiable et sécurisé.

En Chine, on ne peut pas passer outre la surveillance et le contrôle effectués par près de 2 millions « d’analystes en ligne de l’opinion publique ». Leur mission est de retracer les commentaires négatifs des internautes sur les sites communautaires et les réseaux sociaux afin de les remonter aux autorités habilitées. Les avis insultants, les critiques, mais aussi les plaintes et les commentaires liés à toute forme de mécontentement social peuvent alors être supprimées directement. Depuis octobre 2013, les propos « jugés » diffamatoires et relayés plus de 500 fois sont d’ailleurs considérés comme des infractions punies d’une peine d’emprisonnement. De nombreux outils sont exploités par les autorités locales, afin de surveiller scrupuleusement les commentaires postés sur la toile.

Voici la capture d’écran d’un de ces logiciels de contrôle avec la traduction des principaux onglets :

  • L’actualité de l’opinion
  • Surveillance globale d’Internet
  • Surveillance ciblée
  • Surveillance de Weibo

1

En Europe, les paramètres de sécurité et de confidentialité sur Facebook, Tweeter et autres sites communautaires sont conçus pour apporter plus de sécurité sur le web. Google, le principal navigateur utilisé dans l’Union Européenne, exploite quant à lui des technologies spécifiques comme les systèmes de bac à sable, destinés à empêcher l’installation des logiciels non souhaités. L’Authorship et les paramètres de contenus web permettent également de lutter contre les risques de Duplicate Content et de scrapping de contenu, dont les effets négatifs sur le SEO ne sont d’ailleurs plus à prouver. Pour assurer une navigation sécurisée et protéger les détenteurs de sites vitrines et e-commerce, l’avertissement ci-dessous peut aussi s’afficher avant tout accès sur un site soupçonné de pratiques frauduleuses de type phishing (usurpation d’identité pour recueillir les informations personnelles ou confidentielles d’un autre utilisateur) ou contenant des logiciels malveillants.

2

Outre ces mesures propres aux sites et moteurs de recherche, des dispositions légales ont été également instaurées pour protéger individuellement les internautes européens lors des démarches en ligne. Tel est le cas de la Directive Européenne des Droits des Consommateurs (ou Loi Hamon) applicable dans toute l’Union Européenne depuis juin 2014. Objectif : exercer le droit de rétractation à l’échelle européenne et l’interdiction de mettre des cases pré-cochées pour les options d’achat. En France, on notera la loi Chatel du 3 janvier 2008 qui permet aux internautes, entre autres, de profiter d’un droit de remboursement dans un délai maximum de 30 jours en cas de non satisfaction. L’intérêt de telles mesures repose sur cette volonté de protéger et d’assurer la sécurité des acheteurs…

La mise en place d’un site multilingue ne se limitera donc pas à des compétences en programmation et en développement web. Le recours à des experts natifs du pays cible est la meilleure option pour comprendre les réglementations en vigueur et les enjeux de la sécurité des sites web pour chaque segment de marché.

La sécurité des sites, un nouveau facteur SEO

Une enquête réalisée auprès de consommateurs européens a révélé que la sécurité des sites est un facteur déterminant quant à leur comportement d’achat en ligne.

3

Or le taux de fréquentation d’un site influence directement sa notoriété et sa visibilité. Outre les affaires d’espionnage, c’est alors une des raisons pour lesquelles Google envisage notamment d’intégrer le chiffrement des sites (protocole HTTP sur TLS – Transport Layer Security – ou HTTPS) parmi les critères SEO. Le moteur de recherche incite alors les sites vitrines et e-commerce à passer au protocole sécurisé HTTPS, non seulement pour améliorer la protection de leurs données, mais aussi pour profiter d’une répercussion positive sur leur classement dans les résultats de recherche.

S’il est vrai que pour l’instant le critère de connexion sécurisée et cryptée influence le référencement d’un site en surface, cela n’est pas pour autant négligeable. Outre les impératifs liés à la protection des données et des informations qui circulent sur le web, assurer la sécurité de votre site multilingue à tout moment contribue alors activement à renforcer votre visibilité sur la toile.

Edouard Balde

Edouard Balde

Country Manager (France) chez Webcertain
Edouard Baldé est en charge de la filiale France de Webcertain. Fort de 12 ans d’expérience dans la vente, la relation clients et le webmarketing, Edouard continue de générer de nouvelles ventes, identifier et suivre les opportunités commerciales, préparer des propositions détaillées en fonction des besoins et attentes des clients et porter conseil aux clients sur la meilleure approche à adopter en termes de services web multilingues dont le référencement naturel et payant, la e-réputation sur les réseaux sociaux, le content marketing et les traductions de contenus ou documents. Edouard possède en outre un solide background académique dans les domaines de la linguistique, e-business et community management.

Laisser un commentaire